Collimation Jumelles : Enfin, « LA » solution.


Ça fait plusieurs années que j’ai des jumelles décollimaté et malgré de nombreuses heures de réglage, les images étaient toujours décalées.

J’ai récemment recherché sur le net une méthode de collimation et j’ai trouvé ça :

https://sites.google.com/site/rchamon/home/sun-images-method-for-collimation-of-binoculars

La méthode est lourde, complexe et dangereuse.

Quoique qu’il y a pire :

https://www.cloudynights.com/topic/68860-conditional-alignment-vs-true-collimation/

Moins lourd, mais galère :

https://www.cloudynights.com/topic/514464-flak-bino-collimating-and-my-laser-pointer-collimation-attempt/

Bref, le seul truc qui est fait pour ça n’est évidemment pas trop facile à réaliser.

https://www.flickr.com/photos/binocwpg/8071075653

 

Enfin, avec « LA » méthode rien de compliqué.

 

  • C’est parti :

 

Il faut dans un premier temps bien comprendre ce que l’on fait. Après lecture de collimation sur le soleil, j’ai compris que la référence d’une paire de jumelles, ce n’est pas la partie optique, mais l’axe de réglage entraxe pupillaire (mécanique). C’est pour cette raison que mes réglages successifs échoués, car je partais sur le postula que l’une des paires étaient bien alignées. Je faisais le réglage afin de superposé les images, puis à l’utilisation, je constatais que tout était déréglé, car je modifiais l’entraxe pupillaire.

 

J’ai donc réfléchi sur le problème et trouver qu’il fallait simplement matérialiser l’axe pupillaire. Bah c’est simple, on prend bien un laser pour collimateur les newtons .ça matérialise bien l’axe optique !

Bingo ! C’est partie. Je prends mes 20X80 Vixen prisme B4

Il faut un laser qui tire loin afin de voir le point le plus loin possible. Les vert sont pas mal (< 5mW. Attention aux yeux !!).

Reste plus qu’à le monter sur l’axe. Démontage de la barre de fixation et là, gros coup de chance le laser a exactement les bonnes dimensions. J’ai juste mis un peu de scotch en bout pour augmenter le diamètre.

Voilà le montage :

 

Bon là , j’ai eu de la chance, mais je pense qu’il faut se faire une pièce comme ça :(même philosophie)

https://www.thingiverse.com/thing:2301115

Avec une prise sur l’axe.

On ne sera pas exactement dans l’axe, mais on va voir que c’est négligeable .Pas contre, il faudra l’aligner en le faisant tourner autour d’un axe afin que le diamètre formé par le laser corresponde bien à l’entraxe (axe de rotation/sortie laser).

 

  • « LA » méthode :

 

On démonte les parties qui cachent les vis de réglage. Dans mon cas, les capots arrières, mais ça peut être sous les caoutchoucs.

On écarte au maximum l’entraxe pupillaire (180°, CAD les trois axes à l’horizontale).

Puis, on fixe la paire de jumelles sur quelque chose de fixe, mais réglable. (Exemple : trépied et planche en bois + scotch)

Avec le laser, on pointe un repère le plus loin des capacités du laser (pour moi c’était 20Mètre, donc trop proche, mais pas de soucis avec ça). L’idéal aurait été de faire ça de nuit, car on voit le laser de très loin, mais la difficulté aurait été de trouver les vis de réglage, à vous de voir)

On mémorise l’endroit du laser, puis on règle de façon à ce qu il correspond au milieu (du champ). Sur un papier, on note le sens des actions des vis de réglage (très important).

Dans mon cas, j’avais 2×3 vis (poussante/tirante). Leurs actions correspondaient à un mouvement (droite/gauche ; haut/bas ; 45°). Ce point m’a rassuré. Attention, il faut bien mettre à 180°.

Une fois que les axes optiques « pointent » sur le même endroit. On peut considérer qu’elles sont quasiment réglées. En effet, elles ne le sont pas exactement dans la mesure où la distance pointe est trop proche. Elles louchent donc.

Démontez les jumelles et faite le réglage pupillaire. On voit que les images ne se superposent pas (en fct de la distance de la cible).

Remonter la paire sur la fixation, sans dérégler le réglage pupillaire.

Pointez très loin un repère. Notez qu’il n’y a plu qu’un mouvement à faire (droite/gauche ; issue du strabisme convergent, j’adore cette phrase !).

Et c’est là, que les notes des actions des vis servent.

Essayez du mieux que possible de faire la moitié du déplacement (droite/gauche) ,afin de superposer le repère choisi.

Personnellement, je place le repère aux 4 coins du cercle ;-), afin de vérifier que les images soient exactement superposées.

Évidemment , la méthode n’est pas parfaite , mais elle est suffisante . Il y a surement un défaut de réglage (droite/gauche) qui ne correspond plus; à cause du nouveau réglage pupillaire. Mais, le cerveau fera le reste.

Voilà c’est fini. Facile non !

 

  • Les avantages :

Réglage de jour.

Coût (très bas).

Rapide (~1H pour des 20×80)

 

  • Inconvénients.

En deux temps (trois mouvements)

Petit montage à faire.

 

Bonne observation.

Publicités
Cet article, publié dans Materiel, Optique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s