Le Tripodoscope (Partie N°2)


          La réalisation d’un système de chauffage n’a pas était une mince affaire. Il faut pouvoir alimenter une résistance sans que les fils ne se voient dans la tache de diffraction, pour cela j’ai simplement utilisé les lames courbes de l’araignée comme conducteur électrique (Elles sont en aluminium). La difficulté réside dans l’isolation électrique du support du secondaire. Elle est faite avec des isolateurs de composant électronique (Boitier TO220) sur le flanc du support. Quant aux vises, elles sont également isolées par des rondelles plastique (Canon Isolant)

Pour le chauffage, il faut deux petites résistances en parallèle afin de fournir quelques dixièmes de Watt. Il faudra surement ajuster les valeurs des résistances sur le terrain (Compromis chauffe et turbulence).

Pour éviter un refroidissement trop rapide du secondaire et donc une surconsommation électrique , il faut isoler thermiquement l’arriere du secondaire avec de la mousse.

Attention, j’ai changé le gros ressort de rappel par un système de caoutchouc

Publicités
Cet article, publié dans Materiel, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s