Collimation Jumelles : Enfin, « LA » solution.


Ça fait plusieurs années que j’ai des jumelles décollimaté et malgré de nombreuses heures de réglage, les images étaient toujours décalées.

J’ai récemment recherché sur le net une méthode de collimation et j’ai trouvé ça :

https://sites.google.com/site/rchamon/home/sun-images-method-for-collimation-of-binoculars

La méthode est lourde, complexe et dangereuse.

Quoique qu’il y a pire :

https://www.cloudynights.com/topic/68860-conditional-alignment-vs-true-collimation/

Moins lourd, mais galère :

https://www.cloudynights.com/topic/514464-flak-bino-collimating-and-my-laser-pointer-collimation-attempt/

Bref, le seul truc qui est fait pour ça n’est évidemment pas trop facile à réaliser.

https://www.flickr.com/photos/binocwpg/8071075653

 

Enfin, avec « LA » méthode rien de compliqué.

 

  • C’est parti :

 

Il faut dans un premier temps bien comprendre ce que l’on fait. Après lecture de collimation sur le soleil, j’ai compris que la référence d’une paire de jumelles, ce n’est pas la partie optique, mais l’axe de réglage entraxe pupillaire (mécanique). C’est pour cette raison que mes réglages successifs échoués, car je partais sur le postula que l’une des paires étaient bien alignées. Je faisais le réglage afin de superposé les images, puis à l’utilisation, je constatais que tout était déréglé, car je modifiais l’entraxe pupillaire.

 

J’ai donc réfléchi sur le problème et trouver qu’il fallait simplement matérialiser l’axe pupillaire. Bah c’est simple, on prend bien un laser pour collimateur les newtons .ça matérialise bien l’axe optique !

Bingo ! C’est partie. Je prends mes 20X80 Vixen prisme B4

Il faut un laser qui tire loin afin de voir le point le plus loin possible. Les vert sont pas mal (< 5mW. Attention aux yeux !!).

Reste plus qu’à le monter sur l’axe. Démontage de la barre de fixation et là, gros coup de chance le laser a exactement les bonnes dimensions. J’ai juste mis un peu de scotch en bout pour augmenter le diamètre.

Voilà le montage :

 

Bon là , j’ai eu de la chance, mais je pense qu’il faut se faire une pièce comme ça :(même philosophie)

https://www.thingiverse.com/thing:2301115

Avec une prise sur l’axe.

On ne sera pas exactement dans l’axe, mais on va voir que c’est négligeable .Pas contre, il faudra l’aligner en le faisant tourner autour d’un axe afin que le diamètre formé par le laser corresponde bien à l’entraxe (axe de rotation/sortie laser).

 

  • « LA » méthode :

 

On démonte les parties qui cachent les vis de réglage. Dans mon cas, les capots arrières, mais ça peut être sous les caoutchoucs.

On écarte au maximum l’entraxe pupillaire (180°, CAD les trois axes à l’horizontale).

Puis, on fixe la paire de jumelles sur quelque chose de fixe, mais réglable. (Exemple : trépied et planche en bois + scotch)

Avec le laser, on pointe un repère le plus loin des capacités du laser (pour moi c’était 20Mètre, donc trop proche, mais pas de soucis avec ça). L’idéal aurait été de faire ça de nuit, car on voit le laser de très loin, mais la difficulté aurait été de trouver les vis de réglage, à vous de voir)

On mémorise l’endroit du laser, puis on règle de façon à ce qu il correspond au milieu (du champ). Sur un papier, on note le sens des actions des vis de réglage (très important).

Dans mon cas, j’avais 2×3 vis (poussante/tirante). Leurs actions correspondaient à un mouvement (droite/gauche ; haut/bas ; 45°). Ce point m’a rassuré. Attention, il faut bien mettre à 180°.

Une fois que les axes optiques « pointent » sur le même endroit. On peut considérer qu’elles sont quasiment réglées. En effet, elles ne le sont pas exactement dans la mesure où la distance pointe est trop proche. Elles louchent donc.

Démontez les jumelles et faite le réglage pupillaire. On voit que les images ne se superposent pas (en fct de la distance de la cible).

Remonter la paire sur la fixation, sans dérégler le réglage pupillaire.

Pointez très loin un repère. Notez qu’il n’y a plu qu’un mouvement à faire (droite/gauche ; issue du strabisme convergent, j’adore cette phrase !).

Et c’est là, que les notes des actions des vis servent.

Essayez du mieux que possible de faire la moitié du déplacement (droite/gauche) ,afin de superposer le repère choisi.

Personnellement, je place le repère aux 4 coins du cercle ;-), afin de vérifier que les images soient exactement superposées.

Évidemment , la méthode n’est pas parfaite , mais elle est suffisante . Il y a surement un défaut de réglage (droite/gauche) qui ne correspond plus; à cause du nouveau réglage pupillaire. Mais, le cerveau fera le reste.

Voilà c’est fini. Facile non !

 

  • Les avantages :

Réglage de jour.

Coût (très bas).

Rapide (~1H pour des 20×80)

 

  • Inconvénients.

En deux temps (trois mouvements)

Petit montage à faire.

 

Bonne observation.

Publicités
Publié dans Materiel, Optique | Tagué | 7 commentaires

Modification pare buée rétractable sur BRESSER 127/1200


Après avoir réussi à retirer le pare buée de la lunette.

Je me suis attaqué à ce qui soit rétractable. Car le carton de rangement est un peu juste si on garde le renvoi coudé.

Il faut un peu de patience, car la manipe n’est pas trop évidente.

Il fait avoir impérativement un système de collimation pour lunette.ici


Retirer le par buée, puis le doublet. Dévisser les 3 vis du barillet. Retirer le scotch qui est sur le tube.

Il faut maintenant découper le barillet afin d’utiliser la « collerette ». Découpe avec une Dremel et lame de scie. Attention, c’est du plastique, ça fume un peu avec la Dremel.

Commencer par affaiblir les 3 fixations. Puis faire le contour avec un disque d’abrasif à la Dremel

Résultat:

Ébavurer . Mettre 3 touches de Vénilia à l’intérieure de la collerette.

Usiner les 3 appuis du barillet, mettre aussi un feutre afin d’éviter les rayures.

Remonter la collerette, vérifier qu’elle coulisse bien, remonter le barillet, puis coller à la loctite le pare buée sur les 3 touches de la collerette.

Refaire la collimation. Comme ça .

Au final:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conclusion :

On gagne bien de la place dans la boite et en observation solaire, ça évite le porte à faux

Reste qu’il faut que je trouve un pare buée en alu afin de gagner ce kilo de trop

Publié dans Materiel | Tagué , | Laisser un commentaire

FD 800mm 5.6 . Changeons de monture 3 ! (Conversion Canon FD/EOS)


La modification est relativement facile. On démonte la « boite » de mise au point. Puis on enlève l’ergot qui fait la buté .

Le plus difficile est comme toujours le diaphragme et la bague EOS . Les vis tombent mal !!

Pas un super canon car le chromatisme est très présent , il ne mérite pas l’appellation L !

 

Publié dans Materiel | Laisser un commentaire

Roue à filtre et filtres BAADER


Partie dans la trichromie avec la ZWO120MM, il faut évidement s’équiper.

Le capteur étant petit les filtres 31.75mm suffiront pour le moment.  Peut-être qu’un jour, je passerai a plus grand !

Comme la camera semble polyvalente (Ciel profond et planétaire), j’ai choisi une roue à 9 emplacement (R, V, B, L, UHC-S, H-alpha) Pas encore de SII ni d’OIII. Je préfère déjà voir ce que ça donne.

 

Réception de la roue à filtre. Les crans sont vraiment durs. Démontage de la roue.

DSC_0001 DSC_0002

On voit nettement la marque du doigt de maintient. Il faut bien écraser cette languette afin qu’elle ne pénètre pas dans la matière.

DSC_0003 DSC_0004

 

Les filtres

Choix pas facile car entre les Baader et les Astronomik, il y a une légère différence. Les Baader ne se chevauchent quasiment pas, un peu plus « scientifique ». Mais, c’est surtout , ils étaient en solde 😉

DSC_0005jeu-de-4-filtres-astronomik-rvbl-125 lrgbc_grossDSC_0008Montage des filtres R, V, B, L, UHC-S, H-alpha.

Modification de la roue à filtre

La roue est au filetage T2 (dès 2 cotés). Il existe bien une bague Canon/T2 (Attention pas la T2/Canon plus courante) mais avec cette bague, je ne peux pas intercaler la roue à filtre, j’ai donc fixé une bague Canon (Boitier) sur une plaque d’alu de 3 mm. Mais la mise au point à l’ infini n’est pas possible. Il manque ~ 1mm. Sur certain objectif ça passe. Mon 400mm bricolé a plus de tirage, suite a ma modification et le 18-55mm de base (qui a plus que l’infini).

DSC_0006 DSC_0009

Il faut donc que je refasse une platine de 2mm en espérant que j’aurais l’infini !

Publié dans Materiel, Optique | Tagué , , | 1 commentaire

Première image de la ZWO 120MM


Le 7/07/2016 :

Même si les conditions n’étaient pas excellente, j’ai fait qq acquisition avec la Bresser 127 + AstroSolar 3.8 et continuum.

Mais le résultat est vraiment encourageant.

Sun_152915_g4_ap4946c Sun_154218_g4_ap1732_2c Sun_154005_g4_ap4172c Sun_154005_g4_ap4172 Sun_152915_g4_ap4946 Sun_151922_g4_ap5061

 

Publié dans Materiel, Photo | Tagué , | Laisser un commentaire

Démontage pare-buée Bresser 127AR


Arrff, vraiment pas facile a retirer ce par buée. Bref, il faut forcer et progressivement il bouge. Le tube était légèrement en « triangle » à cause des 3 points de contact.

Il faut retirer les feutres afin d’en mettre des moins épais.

Le pare-buée fait quand même 900grs. Sur une lunette qui en fait 7.9 Kg.

ça fait trop !

A réfléchir sur une alternative (système rétractable ou système plus léger)

Publié dans Materiel | Tagué , | 1 commentaire

La Camera ZWO 120MM, une caméra pour le planétaire mais pas que.


Après de longue réflexion je me suis enfin décidé à remplacer mes WC. Qui sont aujourd’hui, franchement dépassé par les capteurs actuels. A reconditionner pour l’autoguidage.

Mon choix s’est naturellement porté vers le N/B. Car les avantages sont nombreux (filtrage de la bande passante que l’on souhaite, pleine résolution, gain en sensibilité) évidemment ce n’est pas sans problème ; principalement le traitement. Mais mon choix est fait. La ZWO 120MM est franchement abordable et avec de bonne performance grâce au capteur MT9M034-D. Le capteur reste petit 6mm mais les pixels de 3.75µ sont deux fois plus nombreuses (1280×960) // à une WC. Le débit d’image est aussi en hausse.

J’ai choisi l’USB 2.0 car j’utilise un vieux PC et l’écart de prix m’a dissuadé.

Me voilà « armé » pour le planétaire.

Mais pas que !!

On trouve sur le net des modifications pour un refroidissement. La modification est « facile »

Un régulateur (W1209 DC 12V -50 to +110 Temperature Control Switch Thermostat Thermometer), un pelletier 60W (TEC1-12706 40x40mm thermoelectric cooler Peltier plate module 12V 60W)  , radia CPU, une alim 6A et ça roule. Le coût est dérisoire

Résultat avec une isolation sommaire. Delta de 20°C à 20° d’ambiant. Bah oui,  on tape le zéro.

Conclusion : on peut aussi faire du ciel profond avec cette 120MM

Reste à choisir les filtres tri-chromique et IR !!

Publié dans Electronique, Materiel | Tagué , , | Laisser un commentaire